Chômage parental

Un thème commun et des témoignages individuels, qui se répondent, se complètent, se contredisent parfois. 
En ce moment, nous parlons de travail, et plus précisément de temps de travail. Travailler à temps plein, à temps partiel, prendre un congé parental ou non, choisir ou non de rester au foyer… Comment trouver l’équilibre entre épanouissement personnel, féminisme et contraintes ?

 

Aaaaaah le travail. Et la maternité.

Antithèse sociétale à laquelle je ne pensais même pas quand à 25 ans je cherchais du boulot, mais que les recruteurs me collaient dessus une grosse étiquette “ne pas embaucher, risque de congé mat”. Si si, c’est pas que j’étais mauvaise hein, mais souvent deuxième “on vous a beaucoup aimé” derrière un mec.

 

Ensuite, pour mes deux grossesses, le même scénario. Une fin de CDD avant ou pendant mon congé maternité, et du coup, à la fin du congé maternité, le chômage comme perspective professionnelle.

Pour la naissance de mon fils, le timing a fait que les vacances d’été enchainaient après le congé maternité, donc je me suis retrouvée en “congé parental pôle emploi” jusqu’aux 8 mois du hibou. J’aime mon fils mais j’ai cru mourir les premiers mois seule avec lui. Le travail a tout de même une fonction sociale essentielle, et j’avais besoin de stimulation intellectuelle ! Sauf qu’autour de moi, j’avais beaucoup de mères qui bossaient et qui me disaient à quel point j’avais de la chance de passer tout ce temps avec mon fils, olala quelle merveille, sans se rendre compte que je n’avais pas CHOISI de passer tout ce temps. Donc je culpabilisais un peu, je me motivais difficilement, et je vivais mal mon congé parental forcé.

J’ai eu la chance de trouver un 80% pour mon retour au boulot, et c’était vraiment top comme rythme. Sauf que bon, pour que je retourne au boulot, on a compté “combien ça nous coûtait”. Et on s’est engueulés parce que merde, mon salaire n’était pas la compensation du coût d’une ass mat ! Je l’ai vu beaucoup ça, et ça semble si évident pour tout le monde, que le coût de la garde est “imputé” sur le budget de la mère, parce qu’après tout, c’est sa faute si on doit faire garder les enfants (krkrkr).

 

Pour ma fille, je me suis remise à chercher du boulot beaucoup plus tôt, parce que je me voyais “coincée” à la maison avec deux enfants, le temps qui passait, et une fois de plus la situation de mère au foyer qui m’était imposée. J’ai repris sur un temps plein, avec le stress de trouver un mode de garde en 3 semaines une fois mon embauche signée, et là, l’organisation a été un peu plus nécessaire !

 

80%, ça me laissait le temps de ne pas prévoir, de rattraper le coup si on se foirait dans les courses etc. 100%, deux enfants, je ne sais pas comment font les autres mais chez nous il n’y a plus de place pour l’erreur ! ça nous a donc demandé une bonne mise à plat de l’organisation du foyer, qui a permis au passage de discuter répartition de la charge mentale.

 

Anecdote travail et paternité : mon mari avait toujours un peu dans un coin de sa tête cette idée de “ne pas bosser pour s’occuper des enfants” (avec des paillettes et des bisounours). A la naissance de la chouette, il a pu prendre deux mois à la maison en soldant tous ses congés en retard. Très bizarrement (non), il avait hâte de retourner bosser, m’a beaucoup beaucoup boostée pour que je retrouve vite du boulot et a proposé lui-même de mettre en place une organisation plus carrée.

 

Anecdote pôle emploi et maternité : alors que j’appelais pôle emploi pour leur dire que bon, la convocation à une “présentation d’une offre d’atelier” le mercredi à 14h, ils pouvaient la garder vu que j’avais mes enfants à la maison, que je n’avais pas de quoi payer une garde à temps plein et que mon mari prenait des RTTs quand j’avais un entretien, on m’a mise en garde “attention, si vous êtes avec vos deux enfants à la maison, on pourrait considérer que vous ne cherchez pas vraiment”.

 

De manière globale, je pense que l’enjeu principal travail/maternité, c’est de répartir la charge des enfants entre les deux parents (quand c’est possible). Dire que oui, mes RTT, je vais en poser certains pour voir mes enfants, mais je vais en poser certains pour moi (choc au boulot quand j’ai annoncé ça !). Que si ya besoin d’un RDV chez le médecin, c’est celui qui n’a pas de réunion/deadline/urgence au boulot qui s’en occupe (et il se trouve que par hasard, c’est mon mari qui le fait le plus souvent). Qu’être parent, ça n’est pas seulement jouer aux Lego avec eux le dimanche, c’est aussi se taper les trucs chiants, et que je vois souvent que les pères ont l’excuse de bosser pour ne garder que les bons moments, alors que la même excuse ne fonctionne pas pour les mères (parce que non, nous ne sommes pas plus faites que les mecs pour ramasser le vomi et gérer les modes de garde).

 

Je suis chaque jour plus admirative des mères célibataires, qui font un boulot du tonnerre toutes seules (parce que oui, même bien entourées, à 23h elles sont toutes seules à préparer les affaires du lendemain, penser aux courses, inscrire les gamins au périsco…).

 

Je terminerai sur une évocation du revenu universel, parce que je pense qu’il serait intéressant de se pencher dessus notamment pour éviter de comparer salaire de la mère/coût de la garde et prendre en compte le travail domestique. Avec tous les écueils que cela inclut : http://www.lemonde.fr/revenu-universel/article/2017/03/08/le-revenu-universel-outil-d-emancipation-ou-danger-pour-les-femmes_5091028_5070036.html

 

Leslie

Retrouvez les autres témoignages sur le sujet : 

Sacrip’Anne, Back to business

Véro : Construire un équilibre familial

Moineau : le père invisible

Fille d’Album : à temps partiel au boulot, à temps partiel à la maison

Advertisements

4 thoughts on “Chômage parental

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s