Jouets : composer avec la famille

Les proches veulent souvent gâter nos enfants, sans toujours remettre en question les stéréotypes liés aux jouets qu’ils offrent. Nos entourages sont plus ou moins à l’écoute de nos convictions dans ce domaine…

Neea : Nos proches ont plutôt les mêmes goûts que nous, et demandent s’iels ont un doute.

Fille d’Album : “ Nos familles connaissent nos convictions, font généralement plutôt attention et sans qu’on n’ait rien dit, mes beaux-parents ont par exemple offert à notre fils un poupon rose, ma mère des perles… Récemment, la grand mère de l’amoureux a offert une petite voiture à notre fille en nous disant “j’ai trouvé ça bizarre d’offrir une voiture à une fille, mais la dame du magasin de jouet a dit que ça se faisait, maintenant, alors je lui ai fait confiance. Mais j’en ai choisi une avec des fleurs, quand même”. Bizarrement, les difficultés viennent plutôt des jeunes de la famille : mes frères qui sont inquiets que notre fils soit privé des jouets “de garçons” qu’ils aimaient quand ils étaient enfants et qui donc lui offrent que des choses de chevaliers, pirates, pompiers, etc. Et quand on a suggéré une mini-cuisinière à mon beau-frère et ma belle-soeur notre fils a eu… un mini établi…”

 

Comment fait-on pour éviter les cadeaux trop genrés ?

  • En étant clairs sur nos convictions, “en briefant les proches pour éviter les trucs trop genrés (…) Ma deuxième étant assignée fille, je constate que c’est beaucoup plus dur de “cadrer” les proches. Elle a reçu une poupée avant même ses un an, chose que mes proches n’auraient jamais fait pour le grand. (LaFarfa) “Pour les armes : on l’a dit à tous les adultes nous entourant, idem pour Disney.” (Mere Geek)
  • Donner des instructions, des idées faire des listes (Agia, Sacrip’Anne, Ezrine, Leslie, Lauren), auxquelles on peut faire participer les enfants : “Je dirais que jusqu’à 4 ou 5 ans, je faisais des listes puis ensuite nous les avons fait ensemble” (Anne-Christelle) Mère Geek est bien organisée : j’ai un document tableur Google Drive que j’actualise avec le temps. Il contient des jouets pour chaque enfant et des jouets pour les deux aînés (jeux de société par exemple ou jeux d’extérieur). Je transmets la liste à toute personne qui me demande quoi offrir à mon enfant.” Fille d’Album oriente aussi selon les personnes : “on gère en équilibrant et en demandant des choses mixtes ou plutôt connotés fille à ceux qui sont le plus ouverts sur la question”
  • en achetant à la place des grands-parents etc “pour leur faciliter la vie” … (Minka)
  • en recevant de l’argent “niveau belle-famille, ils donnent des sous” (LaFarfa)
  • en ne donnant pas ces cadeaux à nos enfants “Ceux venant de l’extérieur que je ne peux pas influencer, oui forcément, même si j’ai enlevé les pires, avant même que ma fille les ait dans les mains ou dans les heures/jours qui ont suivi.” (MamLutin) “ je planque les trucs dont je ne suis pas fan” (Leslie) “Je donnais l’exemple du chariot de ménage dont je ne veux absolument pas à la maison. Si quelqu’un l’avait offert je n’aurai cependant pas gâché le cadeau je pense, simplement je ne l’aurai pas incitée plus que ça a jouer avec, et sans doute rangé rapidement au grenier pour faire de la place !” (Noukapi)
  • rétablir l’équilibre avec ce qu’on offre nous “je ne dis rien. Les gens offrent plus volontiers des “jeux de fille” à une petite fille, d’où le fait qu’elle en ait plus en proportion, mais je fais équilibre avec ce que je lui offre.” (Noukapi)

 

“Parfois, notre seul salut est que les jouets en plastique fragile chinois (ex: bijoux de princesse) durent peu de temps.” (Mere Geek)

 

Accepter les cadeaux genrés de la famille peut aussi être un compromis pour répondre à une demande de l’enfant sans renoncer à nos principes : “pour la plupart des jouets genrés, on délègue aux grands-parents et tantes qui adorent offrir des trucs genrés, ça les rassure. C’est un peu lâche mais j’avoue qu’on se permet de laisser les jouets sur place, qu’ils retrouvent” (Mere Geek) “Si ça ne me plaît pas, ça reste susceptible de plaire à ma fille” (Ezrine) “les “erreurs de castings” (une grand-tante n’offre que des “livres” hello kitty ou minnie mouse) restent à la maison. Je me dis que ça fait de l’air dans un truc qui serait peut-être un peu trop verrouillé sinon (et que peut-être ça lui permet de voir que ce dont on la “prive” n’a pas grand intérêt ?)” (Minka)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s